Commission des normes biologiques

Créée en 1949, la Commission des normes biologiques (CNB) de l’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OMSA, fondée en tant qu’OIE), qui se compose de six membres élus, est chargée d’élaborer des normes internationales pour les tests de diagnostic de laboratoire et les vaccins destinés aux maladies des mammifères, des oiseaux et des abeilles figurant sur la liste de l’OMSA.

Créée en 1949, la Commission des normes biologiques de l’OMSA (CNB), qui se compose de six membres élus, est chargée d’élaborer des normes internationales pour les tests de diagnostic de laboratoire et les vaccins destinés aux maladies des mammifères, des oiseaux et des abeilles figurant sur la liste de l’OMSA. Les principales activités permettant à la Commission de s’acquitter de cette tâche sont les suivantes :

  • Mettre au point ou approuver les méthodes permettant de diagnostiquer les maladies des mammifères, des oiseaux et des abeilles ainsi que de fabriquer et de tester les produits biologiques, tels que les vaccins ; et conseiller l’OMSA sur l’utilisation appropriée des tests de diagnostic et des vaccins;

  • Élaborer et superviser le Registre des épreuves de diagnostic de l’OMSA, activité essentielle pour y parvenir ;

  • Superviser la production du Manuel des tests de diagnostic et des vaccins pour les animaux terrestres ;

  • Sélectionner les Laboratoires de référence de l’OMSA pour les maladies des mammifères, des oiseaux et des abeilles, et utiliser leur expertise ;

  • Encourager la normalisation internationale des tests de diagnostic, y compris la préparation et la distribution de réactifs standard.


Ni l’OMSA ni la Commission ne distribuent les réactifs directement, mais elles fournissent des points de contact au sein des Laboratoires de référence où ces produits peuvent être obtenus.

Contactez-nous


Mandat

Considérant le Plan Stratégique adopté par l’Assemblée, les Résolutions pertinentes de l’assemblée et les programmes de travail annuels approuvés par l’Assemblée, la Commission des normes biologiques de l’OMSA a pour mandat :

1. de proposer des méthodes de diagnostic et de prévention des maladies dans le cadre des échanges ou des déplacements internationaux d’animaux terrestres ou de leurs produits, plus particulièrement pour les maladies visées par le Code sanitaire de l’OMSA pour les animaux terrestres (le Code terrestre) ;

2. de définir des normes pour les produits biologiques, les produits de diagnostic, les vaccins et les sérums immuns destinés aux animaux terrestres ;

3. d’évaluer les trousses diagnostiques commercialisées et d’approuver les demandes d’agrément ;

4. de fournir, à la demande de l’Assemblée ou du Directeur général, des procédures techniques normalisées pour d’autres domaines mentionnés par le Code terrestre ;

5. de tenir le Directeur général et l’Assemblée informés de l’évolution des connaissances scientifiques susceptibles d’avoir des implications pour le diagnostic et la prévention des maladies des animaux terrestres et de formuler des recommandations en vue de modifier ou de compléter le Code terrestre s’il y a lieu ;

6. de répondre aux questions du Directeur général et de l’Assemblée, dans le domaine de compétence qui lui est propre, et de collaborer avec les autres Commissions spécialisées et les Groupes de travail de l’OMSA ;

7. de publier le Manuel des tests de diagnostic et des vaccins pour les animaux terrestres de l’OMSA (le Manuel) ;

8. d’élaborer des concepts et des outils en faveur du renforcement des capacités de la communauté scientifique vétérinaire, en particulier dans les pays États Membres en développement ;

9. d’examiner les candidatures des États Membres pour la création de nouveaux Centres de référence de l’OMSA dont les activités correspondent à son propre mandat scientifique et d’en communiquer les conclusions au Directeur général ;

10. de conseiller le Directeur général sur la mise à jour des listes d’experts et de Centres de référence de l’OMSA ;

11. de collaborer avec les Centres de référence dans le cadre du mandat de l’OMSA ;

12. de fournir, à la demande du Directeur général, des avis techniques sur les propositions de jumelage des Centres de référence, dans le cadre des accords de coopération pour le renforcement des capacités (accords de jumelage ;

13. d’identifier les questions qui requièrent une étude approfondie et de proposer au Directeur général la désignation d’experts ou la constitution de Groupes ad hoc d’experts, spécifiquement mandatés pour examiner ces questions et, si nécessaire, de prendre part aux travaux de ces groupes ;

14. de représenter l’OMSA lors des conférences scientifiques ou spécialisées, à la demande du Directeur général.

Qualifications des Membres

ARTICLE 1

Les membres de la Commission sont des spécialistes internationalement reconnus du diagnostic et/ou de la prévention des maladies infectieuses des animaux terrestres, en particulier des méthodes et pratiques de laboratoire.

ARTICLE 2

Les membres de la Commission ont une expérience internationale, à un niveau régional ou mondial, en matière de diagnostic biologique et/ou de prévention immunologique des maladies animales infectieuses.

ARTICLE 3

Les membres de la Commission ont reçu une formation spécialisée dans le diagnostic biologique des maladies des animaux terrestres.

  • Pr. Emmanuel Couacy-Hymann

    President, Biological Standards Commission, Professor of Virology

    CÔTE D'IVOIRE

  • Dr. John Pasick

    Vice President, Biological Standards Commission

    CANADA

  • Prof. Ann Cullinane

    Vice President, Biological Standards Commission; Head of the Virology Unit

    IRLANDE

  • Dr. Satoko Kawaji

    Principal Scientist, Division of Infectious Animal Disease Research (Bacteria Group)

    JAPON

  • Dr. Joseph O’Keefe

    Head, Animal Health Laboratory, Ministry for Primary Industries

    NOUVELLE-ZÉLANDE

  • Dr. Donald King

    Doctor

    ROYAUME-UNI

  • Dr. Chris Oura

    Professor of Veterinary Virology, Faculty of Medical Sciences, The University of the West Indies

    TRINITÉ-ET-TOBAGO

Février 2024F_BSC_Fev2024.pdf (3467 Kb)
Septembre 2023F_BSC_Sept_2023.pdf (3238 Kb)
Février 2023F_BSC_Fev2023.pdf (1320 Kb)
Septembre 2022F_BSC_Sept_2022.pdf (496 Kb)
Février 2022F_BSC_Fev2022_Part_A.pdf (404 Kb)
F_BSC_Fev2022_Part_B.pdf (750 Kb)
Septembre 2021F_BSC_Sept_2021.pdf (1518 Kb)
Février 2021F_BSC_Fev2021_Part_A.pdf (500 Kb)
F_BSC_Fev2021_Part_B.pdf (843 Kb)
Septembre 2020F_BSC_Sept2020.pdf (1205 Kb)
Février 2020F_BSC_Feb2020.pdf (2360 Kb)
Septembre 2019F_BSC_Sept2019.pdf (987 Kb)
Février 2019F_BSC_Feb2019.pdf (1339 Kb)
Septembre 2018F_BSC_Sept2018.pdf (731 Kb)
Février 2018F_BSC_Feb2018.pdf (1967 Kb)
Septembre 2017F_BSC_Sept2017.pdf (3434 Kb)
Février 2017F_BSC_Feb2017.pdf (2687 Kb)
Septembre 2016F_BSC_Sept2016.pdf (743 Kb)
Février 2016F_BSC_feb2016.pdf (2626 Kb)
Septembre 2015F_BSC_Sept2015.pdf (278 Kb)
Janvier 2015F_BSC_Jan2015.pdf (2038 Kb)
Septembre 2014F_BSC_Sept2014.pdf (1583 Kb)
Février 2014F_BSC_feb2014.pdf (780 Kb)
Septembre 2013F_BSC_Sept2013.pdf (1477 Kb)
Février 2013F_BSC_feb2013.pdf (1113 Kb)
Septembre 2012F_BSC_Sept2012.pdf (565 Kb)
Février 2012F_BSC_feb2012.pdf (276 Kb)
Septembre 2011F_BSC_Sept2011.pdf (842 Kb)
Février 2011F_BSC_feb2011.pdf (529 Kb)
Septembre 2010F_BSC_Sept2010.pdf (529 Kb)
Janvier 2010F_BSC_jan2010.pdf (736 Kb)
Septembre 2009F_BSC_Sept2009.pdf (512 Kb)
Février 2009F_BSC_Feb2009.pdf (512 Kb)
Septembre 2008F_BSC_sept2008.pdf (942 Kb)
Janvier 2008F_BSC_Jan2008.pdf (619 Kb)
Septembre 2007F_BSC_sept2007.pdf (726 Kb)
Janvier 2007F_BSC_Jan2007.pdf (1444 Kb)
Septembe 2006F_BSC_2006S.pdf(563 Kb)
Janvier 2006F_BSC_Jan2006.pdf (1648 Kb)
Septembre 2005F_SCST_2005S.pdf (365 Kb)
Janvier 2005F_SCST_Jan05.pdf (365 Kb)
Septembre 2004F_SCST2004S.pdf (232 Kb)
Janvier 2004F_SCST2004JAN.pdf (351 Kb)
Septembre 2003F_SCST2003S.pdf (516 Kb)
Janvier 2003F_SCST2003.pdf (857 Kb)
Septembre 2002F_SCST2002S.pdf (275 Kb)
Janvier/Février 2002F_SCST2002.pdf (504 Kb)
Septembre 2001F_SCST2001S.pdf (410 Kb)
Janvier/Février 2001F_SCST2001.pdf (962 Kb)
Novembre 2000F_SCST2000N.pdf (484 Kb)
Février 2000F_SCST2000.pdf (420 Kb)
Septembre 1999F_SCST99S.pdf (283 Kb)

Les experts des Laboratoires de Référence contribuant aux chapitres du Manuel Terrestre sont invités à utiliser ce modèle pour publier en ligne leurs données de validation. De cette manière, un répertoire de rapports de validation pour les tests recommandés dans le Manuel Terrestre sera créé pour toute personne recherchant les données de validation disponibles pour un test donné. Avant de remplir ce formulaire, les contributeurs doivent consulter le Manuel des tests de diagnostic et des vaccins pour les animaux terrestres (Manuel TerrestreChapter 1.1.6 Validation des épreuves diagnostiques pour les maladies infectieuses des animaux terrestres et les chapitres d’appui 2.2.1.2.2.2, et 2.2.3, qui fournissent des informations pour la validation de tests fondamentalement différents tels que la détection d’ anticorps , d’antigènes et d’ acide nucléique.

Code et Manuel terrestres


Liens utiles

  • Reference Laboratories ©OIE/C.Odinga

    Laboratoires de référence

    Les Laboratoires de référence de l’OMSA sont nommés pour suivre tous les problèmes scientifiques et techniques relatifs à une maladie. L’expert responsable de ces questions vis-à-vis de l’OMSA et de ses Pays Membres doit être un chercheur renommé, aidant le Laboratoire de référence à fournir une assistance scientifique et technique ainsi que des conseils de haut niveau sur des sujets ayant trait à la diagnostique et à la prophylaxie de la maladie dont le Laboratoire de référence est responsable. Les laboratoires doivent aussi offrir des stages de formation aux Pays Membres et coordonner des études scientifiques et techniques en collaboration avec d’autres laboratoires ou organisations, par exemple par l’intermédiaire de jumelages entre laboratoires.
    Découvrir
  • WOAH Collaborating centres

    Centres collaborateurs

    L’OMSA maintient un réseau de Centres collaborateurs ayant pour objet de fournir une expertise et un soutien scientifiques à l’OMSA et à ses Membres et de promouvoir la collaboration internationale dans le domaine de la santé et du bien-être des animaux. Les Centres collaborateurs de l’OMSA sont désignés pour un domaine de spécialisation en matière de gestion de questions générales relatives à la santé animale. Dans cette spécialité reconnue, ils se doivent de fournir leur expertise à tous les pays du monde (voir le mandat et le Règlement intérieur de l’OMSA pour les Centres collaborateurs).
    Découvrir
  • ©World Organisation for Animal Health/H.Bader

    Santé et bien-être animal

    Tout comme la santé humaine, la santé animale est complexe et confrontée à des défis en constante évolution. Grâce aux progrès technologiques, scientifiques et médicaux, il est possible de recourir à des solutions novatrices pour faire face aux menaces liées aux maladies animales, que celles-ci touchent les animaux terrestres, aquatiques ou sauvages. La santé est une composante clé du bien-être animal. Les professionnels de la santé animale sont les acteurs principaux chargés d’améliorer la santé physique et comportementale ainsi que le bien-être des animaux. Ils contribuent à prévenir, traiter et contrôler les maladies susceptibles de toucher un seul animal ou même des populations entières.
    Découvrir
  • Determining disease status

    Statut officiel des maladies

    Depuis 1998 l’OMC a conféré à l’OMSA le mandat de reconnaître officiellement des zones indemnes de maladie dans les pays, à des fins commerciales. La démarche de reconnaissance officielle d’un statut zoosanitaire par l’OMSA est une démarche volontaire des pays et s’applique à l’heure actuelle à six maladies
    Découvrir

Autres commissions et groupes de travail

  • Commission des normes sanitaires pour les animaux aquatiques

    Créée en 1960, la Commission des normes sanitaires pour les animaux aquatiques (la Commission pour les animaux aquatiques) est chargée de veiller à ce que le Code sanitaire pour les animaux aquatiques (le Code aquatique) et le Manuel des tests de diagnostic pour les animaux aquatiques (le Manuel aquatique) reflètent les informations scientifiques actuelles.
    Découvrir
  • Commission scientifique

    Créée en 1946, la Commission scientifique pour les maladies animales (« Commission scientifique »), qui se compose de six membres, contribue à définir les stratégies et les mesures les mieux adaptées pour la prévention et la lutte contre les maladies. Elle a également pour responsabilité d’examiner les demandes que peuvent faire les Membres de l’OMSA concernant leur statut zoosanitaire au regard de certaines maladies.
    Découvrir
  • Commission des normes sanitaires pour les animaux terrestres

    Créée en 1960, la Commission du Code est chargée de veiller à ce que le Code sanitaire pour les animaux terrestres (ci-après dénommé le Code terrestre) s’appuie sur les informations scientifiques les plus récentes. Le Code terrestre contient les normes relatives aux échanges internationaux d’animaux terrestres et de leurs produits dérivés.
    Découvrir
  • Groupe de travail sur la faune sauvage

    Sommaire Créé en 1994, ce Groupe de travail informe et conseille l’OMSA sur tous les problèmes sanitaires liés aux animaux sauvages, qu’ils vivent en liberté ou en captivité. Il a préparé des recommandations et supervisé…
    Découvrir