Commission scientifique

Créée en 1946, la Commission scientifique pour les maladies animales (« Commission scientifique »), qui se compose de six membres, contribue à définir les stratégies et les mesures les mieux adaptées pour la prévention et la lutte contre les maladies. Elle a également pour responsabilité d’examiner les demandes que peuvent faire les Membres de l’OMSA (fondée en tant qu’OIE) concernant leur statut zoosanitaire au regard de certaines maladies.

Créée en 1946, la Commission scientifique pour les maladies animales (« Commission scientifique »), qui se compose de six membres, contribue à définir les stratégies et les mesures les mieux adaptées pour la prévention et la lutte contre les maladies. Elle a également pour responsabilité d’examiner les demandes que peuvent faire les Membres de l’OMSA concernant leur statut zoosanitaire au regard de certaines maladies, lorsqu’un Membre souhaite figurer dans la liste officielle, établie par l’OMSA, des Membres ayant un statut sanitaire reconnu au regard de certaines maladies (voir Statuts sanitaires officiels et Procédures et mesures officielles de l’OMSA à l’intention des Membres souhaitant demander la reconnaissance de leur statut au regard de maladies animales). Cette Commission est élue par l’Assemblée mondiale des Délégués de l’OMSA pour une période de trois ans.

Contactez-nous

Mandat

Considérant le Plan Stratégique adopté par l’Assemblée, les Résolutions pertinentes de l’assemblée et les programmes de travail annuels approuvés par l’Assemblée, la Commission scientifique de l’OMSA pour les maladies animales a pour mandat :

1. de collecter et d’échanger des informations sur tous les aspects des maladies des animaux terrestres, de suivre l’évolution des problèmes pratiques posés par la prophylaxie et l’éradication des maladies infectieuses et d’apprécier l’impact de ces développements ;

2. de fournir à l’OMSA des orientations scientifiques sur les politiques liées à l’évaluation et au contrôle des maladies, notamment celles qui sont susceptibles d’avoir des répercussions sur le commerce des animaux terrestres et de leurs produits ou de menacer la santé humaine ;

3. d’apporter son concours au Directeur général pour améliorer la collecte, l’utilisation et l’interprétation des données statistiques sur les maladies des animaux terrestres, notamment les maladies émergentes, dans l’intérêt des États Membres de l’OMSA ;

4. de fournir au Directeur général et aux autres Commissions spécialisées de l’OMSA des informations scientifiques actualisées, collectées par ses propres moyens ou en concertation avec des scientifiques, des experts et des Groupes ad hoc ;

5. de conseiller et d’assister le Directeur général sur les problèmes posés par les maladies des animaux terrestres, notamment pour leur contrôle à l’échelle régionale et mondiale ;

6. de proposer des procédures de reconnaissance officielle du statut zoosanitaire des États Membres de l’OMSA ;

7. de procéder, au nom de l’Assemblée, à l’examen des dossiers présentés par les États Membres afin d’évaluer leur conformité aux normes de l’OMSA sur les statuts zoosanitaires ;

8. d’identifier les questions qui requièrent une étude approfondie et de proposer au Directeur général la désignation d’experts ou la constitution de Groupes ad hoc d’experts spécifiquement mandatés pour examiner ces questions et, si nécessaire, de prendre part aux travaux de ces groupes ;

9. de conseiller le Directeur général sur la composition et les activités du Groupe de travail pour les maladies des animaux sauvages et d’en coordonner les travaux ;

10. d’examiner les candidatures des États Membres pour la création de nouveaux Centres de référence de l’OMSA dont les activités correspondent à son propre mandat scientifique et d’en communiquer les conclusions au Directeur général ;

11. de fournir, à la demande du Directeur général, des avis techniques sur les propositions de jumelage des Centres de référence dans le cadre des accords de coopération pour le renforcement des capacités (accords de jumelage).

12. de conseiller le Directeur général sur la mise à jour des listes d’experts et de Centres de référence de l’OMSA ;

13. de répondre aux questions liées aux méthodes de contrôle des maladies des animaux terrestres dans le domaine de compétence qui lui est propre ;

14. de représenter l’OMSA lors des conférences scientifiques ou spécialisées, à la demande du Directeur général ;

15. de travailler étroitement avec la Commission du Code pour harmoniser les normes, lignes directrices et autres projets de textes à soumettre à l’Assemblée pour adoption.

Qualifications des Membres
ARTICLE 1

Les membres de la Commission sont des spécialistes de renom international dans un domaine relevant du contrôle des maladies animales infectieuses. Ils doivent avoir l’expérience appropriée dans le domaine du contrôle des maladies animales.

ARTICLE 2

Les membres de la Commission doivent avoir un le curriculum vitae et les publications scientifiques qui les qualifient comme des spécialistes internationaux dans un ou plusieurs domaines relevant du contrôle des maladies animales infectieuses.

Contact: Service scientifique

  • Dr. Cristóbal Zepeda

    President, SCAD Specialist Commission; Regional Manager, Latin America and the Caribbean

    ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE

  • Dr. Trevor Drew

    Vice President, SCAD Specialist Commission

    AUSTRALIE

  • Dr. Kris De Clercq

    Vice President, SCAD Specialist Commission

    BELGIQUE

  • Dr. Misheck Mulumba

    Senior Manager Research, Agricultural Research Council

    AFRIQUE DU SUD

  • Dr. Baptiste Dungu

    Veterinary Specialist, Afrivet Business Management

    AFRIQUE DU SUD

  • Dr. Silvia Bellini

    Staff Director, Istituto Zooprofilattico Sperimentale della Lombardia e dell’Emilia Romagna

    ITALIE

Février 2024F_SCAD_Feb2024.pdf (828 Kb)
Septembre 2023F_SCAD_sept2023.pdf (1184 Kb)
Février 2023F_SCAD_Feb2023.pdf (1581 Kb)
Septembre 2022F_SCAD_sept2022.pdf (1077 Kb)
Février 2022F_SCAD_Feb2022.pdf (745 Kb)
Septembre 2021F_SCAD_sept2021.pdf (1187 Kb)
Février 2021F_SCAD_Feb2021.pdf (4320 Kb)
Septembre 2020F_SCAD_sept2020.pdf (1574 Kb)
Février 2020F_SCAD_Feb2020.pdf (5377 Kb)
Septembre 2019F_SCAD_sept2019.pdf (1530 Kb)
Février 2019F_SCAD_Feb2019.pdf (4795 Kb)
Septembre 2018F_SCAD_sept2018.pdf (4181 Kb)
Février 2018F_SCAD_Feb2018.pdf (6157 Kb)
Septembre 2017F_SCAD_sept2017.pdf (3403 Kb)
Février 2017F_SCAD_Feb2017.pdf (4460 Kb)
Septembre 2016F_SCAD_sept2016.pdf (4441 Kb)
Février 2016F_SCAD_Feb2016.pdf (4921 Kb)
Septembre 2015F_SCAD_sept2015.pdf (3364 Kb)
Février 2015F_SCAD_Feb2015.pdf (5160 Kb)
Septembre 2014F_SCAD_sept2014.pdf (2247 Kb)
Février 2014F_SCAD_Feb2014.pdf (1599 Kb)
Septembre 2013F_SCAD_sept2013.pdf (1908 Kb)
Février 2013F_SCAD_feb2013.pdf (1281 Kb)
August 2012F_SCAD_Aug2012.pdf (380 Kb)
Février 2012F_SCAD_feb2012.pdf (5375 Kb)
Août-Septembre 2011F_SCAD_Aug-Sept2011.pdf (938 Kb)
Février 2011F_SCAD_feb2011.pdf (678 Kb)
Septembre 2010F_SCAD_sept2010.pdf (678 Kb)
Mars 2010F_SCAD_march2010.pdf (1281 Kb)
Septembre 2009F_SCAD_Sept09.pdf (313 Kb)
Juin 2009F_SCAD_June09.pdf (313 Kb)
Février 2009F_SCAD_Feb2009.pdf (22538 Kb)
September 2008F_SCAD_Sept2008.pdf (972 Kb)
July 2008F_SCAD_Jul2008.pdf (168 Kb)
May 2008F_SCAD_24_May2008.pdf (128 Kb)
F_SCAD_31 May2008.pdf (137 Kb)
February 2008F_SCAD_feb2008.pdf (1089 Kb)
September 2007F_SCAD_Sept2007.pdf (2666 Kb)
May 2007F_SCAD_May2007.pdf (130 Kb)
February 2007F_SCAD_fev2007.pdf (2659 Kb)
January 2007F_SCAD_Jan2007.pdf (794 Kb)
September 2006F_SCAD_Sept2006.pdf (404 Kb)
July 2006F_SCAD_July2006.pdf (263 Kb)
March 2006F_SCAD_March2006.pdf (867 Kb)
January 2006F_SCAD_Jan2006.pdf (3791 Kb)
May 2005F_SCAD_May2005.pdf(1477 Kb)
January 2005F_SCAD_Jan05.pdf (1311 Kb)
May/June 2004F_SCAD_MJ2004.pdf (334 Kb)
March 2004F_SCAD_2004.pdf (353 Kb)
December 2003F_SCAD2003d.pdf (476 Kb)
August 2003F_SCFM2003Au.pdf(337 Kb)
May 2003F_SCFM2003M.pdf (187 Kb)
February 2003F_SCFM2003.pdf (404 Kb)
November 2002A_SCFM2002N.pdf (1524 Kb)
May 2002A_SCFM2002M.pdf (263 Kb)
January 2002A_SCFM2002.pdf (1074 Kb)
September 2001A_SCFM2001S.pdf (605 Kb)
January 2001A_SCFM2001.pdf(220 Kb)
September 2000A_SCFM2000S.pdf (70 Kb)
January 2000A_SCFM2000.pdf (262 Kb)
September 1999A_SCFM99S.pdf (29 Kb)

Code et Manuel terrestres


Liens utiles

  • Reference Laboratories ©OIE/C.Odinga

    Laboratoires de référence

    Les Laboratoires de référence de l’OMSA sont nommés pour suivre tous les problèmes scientifiques et techniques relatifs à une maladie. L’expert responsable de ces questions vis-à-vis de l’OMSA et de ses Pays Membres doit être un chercheur renommé, aidant le Laboratoire de référence à fournir une assistance scientifique et technique ainsi que des conseils de haut niveau sur des sujets ayant trait à la diagnostique et à la prophylaxie de la maladie dont le Laboratoire de référence est responsable. Les laboratoires doivent aussi offrir des stages de formation aux Pays Membres et coordonner des études scientifiques et techniques en collaboration avec d’autres laboratoires ou organisations, par exemple par l’intermédiaire de jumelages entre laboratoires.
    Découvrir
  • WOAH Collaborating centres

    Centres collaborateurs

    L’OMSA maintient un réseau de Centres collaborateurs ayant pour objet de fournir une expertise et un soutien scientifiques à l’OMSA et à ses Membres et de promouvoir la collaboration internationale dans le domaine de la santé et du bien-être des animaux. Les Centres collaborateurs de l’OMSA sont désignés pour un domaine de spécialisation en matière de gestion de questions générales relatives à la santé animale. Dans cette spécialité reconnue, ils se doivent de fournir leur expertise à tous les pays du monde (voir le mandat et le Règlement intérieur de l’OMSA pour les Centres collaborateurs).
    Découvrir
  • ©World Organisation for Animal Health/H.Bader

    Santé et bien-être animal

    Tout comme la santé humaine, la santé animale est complexe et confrontée à des défis en constante évolution. Grâce aux progrès technologiques, scientifiques et médicaux, il est possible de recourir à des solutions novatrices pour faire face aux menaces liées aux maladies animales, que celles-ci touchent les animaux terrestres, aquatiques ou sauvages. La santé est une composante clé du bien-être animal. Les professionnels de la santé animale sont les acteurs principaux chargés d’améliorer la santé physique et comportementale ainsi que le bien-être des animaux. Ils contribuent à prévenir, traiter et contrôler les maladies susceptibles de toucher un seul animal ou même des populations entières.
    Découvrir
  • Determining disease status

    Statut officiel des maladies

    Depuis 1998 l’OMC a conféré à l’OMSA le mandat de reconnaître officiellement des zones indemnes de maladie dans les pays, à des fins commerciales. La démarche de reconnaissance officielle d’un statut zoosanitaire par l’OMSA est une démarche volontaire des pays et s’applique à l’heure actuelle à six maladies
    Découvrir

Autres commissions et groupes de travail

  • Commission des normes sanitaires pour les animaux aquatiques

    Créée en 1960, la Commission des normes sanitaires pour les animaux aquatiques (la Commission pour les animaux aquatiques) est chargée de veiller à ce que le Code sanitaire pour les animaux aquatiques (le Code aquatique) et le Manuel des tests de diagnostic pour les animaux aquatiques (le Manuel aquatique) reflètent les informations scientifiques actuelles.
    Découvrir
  • Commission scientifique

    Créée en 1946, la Commission scientifique pour les maladies animales (« Commission scientifique »), qui se compose de six membres, contribue à définir les stratégies et les mesures les mieux adaptées pour la prévention et la lutte contre les maladies. Elle a également pour responsabilité d’examiner les demandes que peuvent faire les Membres de l’OMSA (fondée en tant qu’OIE) concernant leur statut zoosanitaire au regard de certaines maladies.
    Découvrir
  • Commission du Code

    Créée en 1960, la Commission du Code est chargée de veiller à ce que le Code sanitaire pour les animaux terrestres (ci-après dénommé le Code terrestre) s’appuie sur les informations scientifiques les plus récentes. Le Code terrestre contient les normes relatives aux échanges internationaux d’animaux terrestres et de leurs produits dérivés.
    Découvrir
  • Groupe de travail sur la faune sauvage

    Sommaire Créé en 1994, ce Groupe de travail informe et conseille l’OMSA sur tous les problèmes sanitaires liés aux animaux sauvages, qu’ils vivent en liberté ou en captivité. Il a préparé des recommandations et supervisé…
    Découvrir

Contact

Service scientifique

[email protected]