L’Observatoire

L’élaboration de normes internationales en matière de santé et de bien-être animal s’appuyant sur les dernières données scientifiques est au cœur du mandat de l’OMSA. Les normes de l’OMSA ne sont pas légalement contraignantes. Toutefois, lorsque les Membres de l’OMSA votent en faveur de leur adoption lors de la Session générale annuelle de l’OMSA, ils s’engagent à les transposer dans leur législation nationale.

observatory

Qu’est-ce que l’Observatoire ? 

L’application des normes de l’OMSA au niveau national peut présenter son lot de difficultés, comme le manque de ressources financières ou humaines ou encore le manque d’infrastructures adaptées. De fait, les limites de la mise en pratique de ces normes restent floues. Afin d’avoir un aperçu de l’adoption des normes internationales par les Membres de l’OMSA, un nouveau programme a été établi : l’Observatoire de l’OMSA   

L’Observatoire est un mécanisme permanent et systématique conçu pour analyser la mise en œuvre des normes internationales de l’OMSA en se servant des informations régulièrement collectées par le biais des différentes activités de l’OMSA ainsi que par des sources externes.

Ce cadre de suivi permettra in fine d’accroître l’implication des Membres de l’OMSA et des parties prenantes clés en matière de conformité aux normes. Après une phase de test, les premiers résultats de l’Observatoire seront publiés en 2022 et ce programme devrait atteindre son plein régime en 2025.


Une approche fondée sur des données pour améliorer les systèmes de santé animale

La révolution numérique que nous connaissons actuellement a ouvert un tout nouvel univers de possibilités permettant d’améliorer la durabilité des systèmes de santé animale. Parallèlement, le besoin de données n’a jamais été aussi grand. Des données fiables viennent soutenir les autorités nationales ainsi que la communauté internationale en matière de gestion de risque et de prise de décisions fondées sur des éléments probants. Il s’agit là d’un atout essentiel pour renforcer les systèmes de santé des animaux terrestres et aquatiques au niveau mondial et parvenir à une amélioration globale de la santé. 

L’Observatoire est un programme reposant sur des données ainsi qu’un élément clé de la  transformation numérique de l’OMSA. La qualité des données fournies par les Membres de l‘OMSA ou collectées par le biais de sources externes permettra d’identifier les besoins spécifiques de chaque pays et de mettre en lumière les améliorations à apporter au processus d’élaboration des normes de notre Organisation et aux diverses activités qui s’y rattachent. 

L’Observatoire contribue également à démontrer la valeur d’un système international reposant sur des règles dans un contexte où celui-ci est remis en question. Une transparence accrue en matière de transposition des normes permet à l’Observatoire de contribuer à une harmonisation progressive des règles sanitaires nationales visant à protéger la santé et le bien-être animal ainsi que les échanges commerciaux internationaux. Ce mécanisme se révélera donc bénéfique pour les gouvernements, le secteur privé et la société civile. 


Pourquoi surveiller la mise en œuvre des normes  ? 

Afin d’apporter un meilleur soutien aux Membres de l’OMSA dans un contexte mondial où les questions transfrontalières revêtent une complexité croissante, menaçant d’entamer la confiance entre partenaires commerciaux, l’OMSA rend compte de la façon dont les normes internationales sont mises en pratique afin de remplir son engagement à répondre aux besoins de ses Membres.  

 Assurer le suivi de la mise en application des normes répond à plusieurs finalités  : 

Identifier les défis auxquels sont confrontés les Membres de l’OMSA pour appliquer les normes
Aider les Membres dans les efforts qu’ils déploient pour mettre les normes en pratique
Identifier les initiatives réussies en matière de normes et d’incitations, et de promouvoir leur mise en application
Garantir que les normes répondent bien à leur objectif en intégrant les retours d’expériences dans le processus d’élaboration des normes 
Identifier les axes d’amélioration, tels que les processus ou les services offerts aux Membres et susceptibles de ne pas totalement répondre aux besoins de ces derniers, et proposer des solutions adaptées

Comment fonctionne l’Observatoire  ?

L’Observatoire suit une procédure normalisée afin de parvenir à ses objectifs. En exploitant le potentiel à la puissance des données, l’Observatoire mesure les capacités et les performances, réalise des analyses et tire des conclusions à partir des informations collectées.

Collecte des données

  • Récupérer des données à partir d’ensembles de données existants (internes ou externes)
  • Collecter de nouvelles données, ad hoc, le cas échéant
  • Nettoyer les données

Suivi des indicateurs

  • Sélectionner des indicateurs
  • Analyser les indicateurs et les tendances tous les ans
  • Ajuster les indicateurs progressivement

Prise de décisions fondées sur des éléments probants

  • Comprendre les défis que doivent relever les Membres de l’OMSA pour appliquer les normes
  • Évaluer la pertinence et l’efficacité des normes
  • Identifier les lacunes dans la mise en œuvre des normes et de la pertinence des processus et des services de l’OMSA
  • Formuler des recommandations concrètes

Diffusion des informations

  • Recourir à la visualisation des données afin de présenter les éléments susceptibles d’orienter la prise de décisions, tout en garantissant la confidentialité
  • Encourager la soumission de données de meilleure qualité

Déploiement des stratégies

  • Améliorer le système de gestion des données et les services de l’OMSA
  • Identifier les besoins en matière de développement des capacités afin de renforcer la mise en œuvre des normes

L’Observatoire au sein de l’OMSA

L’Observatoire est un programme transversal qui contribue à l’amélioration progressive des activités de l’OMSA en offrant un retour d’expérience et des suggestions en matière de collecte des données et de systèmes de stockage d’informations. Il permet en outre d’identifier les lacunes existantes et les façons d’améliorer les services et les processus de l’OMSA.

Les données fournies par l’Observatoire contribueront également à superviser la manière dont l’OMSA et les investissements des bailleurs de fonds répondent aux objectifs fixés.


Étude de cas  : prototype relatif à la peste porcine africaine  

L’OMSA collecte une grande quantité d’informations provenant de ses différents services. Dans la phase pilote de l’Observatoire, plusieurs prototypes ont été élaborés afin d’identifier les meilleures sources de données et les meilleurs indicateurs permettant d’évaluer la mise en œuvre des normes et transformer ces données en informations exploitables.

Le dernier prototype était consacré à la peste porcine africaine (PPA), étant donné l’impact de cette maladie dans diverses régions à des niveaux multiples et pour laquelle l’OMSA, conjointement à la FAO, a élaboré une initiative mondiale sous l’égide du Plan cadre mondial pour la lutte progressive contre les maladies animales transfrontalières (GF-TADs)

Le prototype relatif à la PPA s’appuie sur les enseignements tirés d’études conduites antérieurement par l’Observatoire et fournit une analyse critique de la pertinence des différents groupes d’indicateurs pour le rapport d’étude annuel, qui doit être publié fin 2022. Il propose également différentes façons de présenter les conclusions ainsi que la visualisation des données.

Ce prototype se compose des quatre documents suivants, uniquement disponibles en anglais :

Les éléments remarquables de ce prototype relatif à la PPA  :

24%

des Membres de l’OMSA ont instauré la déclaration obligatoire de la PPA au niveau national, appliquent une surveillance des animaux domestiques ET possèdent un Laboratoire national de référence pour la PPA   

22%

des Membres de l’OMSA ayant déclaré l’absence de la PPA dans leur pays ont demandé à l’OMSA de publier une auto-déclaration de statut sanitaire indemne de PPA 

50%

des Membres de l’OMSA disposant d’un plan d’urgence pour la PPA en 2018 ont notifié un exercice de simulation au cours des 15 dernières années  



Contact