Groupe de travail sur l’antibiorésistance

Le Groupe de travail sur la résistance aux antimicrobiens (ci-après, le « GT RAM ») a été créé par le Directeur général à la suite de la résolution n° 14 adoptée lors de la 87e session générale de l’OIE, en 2019, après la deuxième conférence mondiale de l’OIE sur la résistance aux antimicrobiens ; le GT RAM a remplacé le groupe ad hoc sur la résistance aux antimicrobiens afin d’assurer la durabilité de la stratégie de l’OMSA sur la résistance aux antimicrobiens et l’utilisation prudente. Le groupe de travail sur la résistance aux antimicrobiens est censé conserver une perspective globale et une vision prospective de la résistance aux antimicrobiens en ce qui concerne la santé animale et l’interface avec la santé humaine, la production alimentaire et l’environnement, dans le cadre d’une approche « Une seule santé ».

Objectif et responsabilités

Le Groupe de travail de l’OMSA sur la résistance aux agents antimicrobiens est chargé de:

1. Soutenir l’OMSA dans la mise en œuvre de sa stratégie sur la résistance aux antimicrobiens et l’utilisation prudente des antimicrobiens et de son plan de travail à quatre piliers : Améliorer la sensibilisation et la compréhension ; renforcer les connaissances par la surveillance et la recherche ; soutenir la bonne gouvernance et le renforcement des capacités au niveau national et régional ; encourager la mise en œuvre des normes internationales.

2. Soutenir l’OMSA et ses membres lors de la mise en œuvre des recommandations formulées lors de la 2e Conférence mondiale sur la résistance aux antimicrobiens et l’utilisation prudente des agents antimicrobiens : Mettre les normes en pratique (Marrakech, octobre 2018).

3. Aider le directeur général et les commissions spécialisées à identifier les risques et les options de gestion des risques associés à la RAM par l’élaboration et la mise à jour de normes internationales dans les codes et manuels relatifs à la santé des animaux terrestres et aquatiques (Code sanitaire pour les animaux terrestresCode sanitaire pour les animaux aquatiquesManuel des tests de diagnostic et des vaccins pour les animaux terrestres et Manuel des tests de diagnostic pour les animaux aquatiques).

4. Fournir des conseils et des contributions à l’OMSA lorsqu’elle aborde des questions importantes qui ne sont pas encore traitées dans son programme de travail, y compris la RAM dans le contexte de la préparation aux pandémies.

5. Fournir des conseils techniques et un retour d’information sur les activités de l’OMSA liées à la RAM et, le cas échéant, aux produits vétérinaires pour les animaux aquatiques et terrestres, menées aux niveaux mondial, régional et national. Ces activités peuvent inclure:

  • mettre à jour et affiner le plan d’action mondial de la Quadripartite et son plan de travail connexe en prévision de l’AGNU 2024 et du plan de travail de suivi de la Quadripartite ;
  • soutenir les activités des centres de collaboration de l’OMSA liées aux médicaments vétérinaires et à la RAM et encourager l’établissement et la mise en œuvre d’un réseau efficace d’expertise à l’appui de l’OMSA et de ses membres ;
  • soutenir et conseiller l’OMSA dans ses interactions et ses collaborations avec le vaste réseau de partenaires et de parties prenantes du secteur de la santé publique animale et vétérinaire afin de parvenir à une coordination solide en matière de résistance aux antimicrobiens au sein de cette communauté d’intérêts ;

6. Évaluation et retour d’information sur les moyens d’améliorer la synergie et la complémentarité et d’éviter les chevauchements et les doubles emplois entre les activités de l’OMSA et les travaux/activités d’autres organisations.

L’adhesion

1. Tous les membres du GT RAM sont des spécialistes reconnus au niveau international et sont sélectionnés pour leurs compétences (plus de 15 ans d’expérience dans le domaine de la résistance aux antimicrobiens dans le secteur de la santé animale et les secteurs connexes tels que l’agriculture, la production alimentaire ou l’environnement, idéalement dans tous les secteurs, selon l’approche « Une seule santé ») ; ces compétences peuvent avoir été acquises dans le cadre de la pratique vétérinaire, du monde universitaire, des autorités compétentes et/ou du secteur privé.

2. Outre la reconnaissance de l’expertise susmentionnée, la composition du comité devrait permettre une représentation géographique équilibrée et adéquate, ainsi qu’une représentation équilibrée en termes de genre.

3. L’identification des candidats se fera en consultant les centres de collaboration de l’OMSA, les laboratoires de référence, les bureaux régionaux et sous-régionaux, les organisations concernées ou toute autre partie prenante au sein du réseau de l’OMSA. Ce processus peut inclure la mise en place d’un appel à manifestation d’intérêt. Le secrétariat du GT RAM rassemblera les curriculum vitae et autres documents pertinents fournis par les candidats, pour examen ultérieur par le directeur général.

4. Les membres seront nommés par le directeur général pour une période de trois ans, avec la possibilité de prolonger leur mandat en fonction du niveau d’engagement, de l’étendue et de la qualité du travail effectué par le membre au sein du GT RAM.

5. Lors de chaque session annuelle, le directeur général fait rapport sur sa composition à l’Assemblée mondiale des délégués (« l’Assemblée ») pour information.

6. Dans l’exercice de leurs fonctions, les membres sont au service exclusif de l’OMSA; à ce titre, ils ne peuvent demander ou recevoir d’instructions d’un gouvernement ou d’une autorité extérieure à l’OMSA.

7. Les membres fournissent au directeur général une déclaration couvrant les conflits d’intérêts potentiels entre eux-mêmes et toute entité commerciale, conformément à la procédure établie par le directeur général.

8. Les membres respectent la confidentialité légitime des informations qui peuvent leur être confiées dans l’exercice de leurs fonctions et soumettent un tel engagement au directeur général.

9. Le GT RAM doit être composé au minimum d’un président, d’un rapporteur et d’au moins deux autres membres ordinaires à tout moment.

Mode de fonctionnement

1. Le GT RAM se réunira au moins deux fois par an, généralement en mars/avril et en septembre/octobre, idéalement en personne, mais des formes hybrides ou entièrement virtuelles peuvent être envisagées en fonction du contexte général. Ces réunions seront ouvertes aux membres du département RAM et produits vétérinaires (PV), ainsi qu’aux membres d’autres départements, lorsque l’ordre du jour le justifie.

2. Les affaires courantes entre les réunions doivent être traitées par le GT RAM ou un sous-groupe du GT RAM par le biais d’échanges de courriels avec le soutien du secrétariat.

3. Le GT RAM révisera et évaluera l’avancement de son plan de travail lors de ses réunions semestrielles.

4. Le GT RAM prend normalement ses décisions par consensus ; s’il n’est pas possible de parvenir à un consensus, une contribution peut être demandée aux commissions spécialisées ou à la DG pour obtenir des éclaircissements par l’intermédiaire du secrétariat.

5. La langue de travail du GT RAM est l’anglais.

6. Le GT RAM présentera une mise à jour de ses activités au directeur général et aux membres lors de la session générale de l’OMSA.

7. Le GT RAM fournira un rapport écrit de ses réunions et téléconférences au directeur général de l’OMSA. Les rapports seront mis à la disposition des membres de l’OMSA sur le site web de l’organisation.

8. Le directeur général peut demander à certains membres du GT RAM de participer à des groupes ou sous-groupes ad hoc liés à la RAM, ou de représenter l’OMSA lors de réunions ou de conférences pertinentes.

9. Le groupe de travail élaborera et révisera par la suite un plan de travail annuel basé sur les priorités identifiées par le directeur général de l’OMSA.

10. Les représentants de l’OMS, de la FAO et du PNUE seront invités à participer en tant qu’observateurs actifs aux réunions semestrielles du groupe de travail RAM de l’OMSA, à leurs propres frais.

11. Des représentants d’organisations du secteur privé ayant conclu un accord de coopération avec l’OMSA peuvent également être invités à participer en tant qu’observateurs actifs, en fonction de l’ordre du jour, à leurs propres frais.

Le/la Président/e

1. Le/la président/e est sélectionné au sein du groupe de travail RAM et nommé par le directeur général.

2. Le/la président/e assure la liaison avec le secrétariat au nom du GT RAM.

3. Le/la président/e révise et approuve l’ordre du jour compilé par le secrétariat pour les réunions semestrielles du GT RAM.

4. Le/la président/e anime les réunions semestrielles du groupe de travail RAM avec le soutien du secrétariat et énumère les actions et les décisions prises par le groupe de travail RAM qui seront incluses dans le rapport de réunion.

5. Le/la président/e est chargé de rendre compte des activités du groupe de travail sur la résistance aux antimicrobiens au directeur général et aux membres lors de la session générale annuelle de l’OMSA, avec l’aide du secrétariat.

6. Le/la président/e est chargé de fournir des mises à jour sur la révision en cours des normes de l’OMSA aux commissions concernées, le cas échéant, avec le soutien du Secrétariat.

7. Le/la président/e du groupe de travail sur l’RAM maintiendra une communication régulière supplémentaire avec le département RAM et PV de l’OMSA et d’autres départements, le cas échéant.

Rapporteur

1. Le rapporteur est désigné par le président au début de chaque réunion.

2. Le rapporteur révisera et apportera sa contribution au compte rendu de la réunion du GT RAM dans la semaine suivant sa réception. Le compte rendu comprendra les principales résolutions et les progrès du plan de travail réalisés par le GT RAM et sera préparé avec le soutien du secrétariat de l’OMSA.

Secrétariat

1. Préparer et envoyer les invitations officielles à la réunion au nom de l’OMSA aux membres du GT RAM et aux observateurs (FAO, OMS, PNUE) par courrier électronique. Les délégués des pays où résident les membres du GT RAM seront également inclus pour information.

2. Coordonner les besoins en locaux pour les réunions en présentiel.

3. Participer à la collecte et à la préparation des documents de travail et de l’ordre du jour des réunions, avec l’aide du président du groupe de travail sur la résistance aux antimicrobiens.

4. Préparer les projets de rapports de réunion sous la supervision du rapporteur du groupe de travail RAM. Les rapports de réunion sont examinés par le président du groupe de travail RAM et le chef du département RAM et PV. Le rapport final est signé par le ADG et traduit dans les langues officielles de l’OMSA.

5. Fournir une assistance dans la préparation des documents techniques élaborés par le groupe de travail AMR et les groupes ad hoc.

6. Mise à jour de la page web du GT RAM avec les rapports de réunion et les documents techniques.

7. Faciliter la communication entre le GT AMR et les commissions spécialisées.

8. Animer le GT RAM tout au long de l’année, en favorisant la cohésion et l’engagement.

Responsable: Service AMR-VP

  • Dr. Arshnee Moodley

    Associate Professor, Department of Veterinary and Animal Science, University of Copenhagen

    AFRIQUE DU SUD

  • Dr. Stephen Page

    Director, Veterinary Clinical Pharmacology and Toxicology

    AUSTRALIE

  • Dr. Fajer Sabah Al Salloom

    Vice-President of the Council; Director of Animal Health, Animal Wealth Resources

    BAHREÏN

  • Dra. Jalusa Deon Kich

    Research Leader, Centro Nacional de Pesquisa de Suínos e Aves, EMBRAPA

    BRÉSIL

  • Dr. Carolee Carson (Bair)

    Veterinarian and Epidemiologist, Public Health Agency of Canada

    CANADA

  • Ms Barbara Freischem

    AMR Senior Specialist, Veterinary Medicines Division, European Medicines Agency

    PAYS-BAS

DateReportpdf
Février 2024Rapport du Groupe de travail de l’OMSA sur la résistance aux agents antimicrobiensRapport_Fev_2024
Octobre 2023Rapport du Groupe de travail de l’OMSA sur la résistance aux agents antimicrobiensRapport_Oct_2023
Juillet 2023Rapport du Groupe de travail de l’OMSA sur la résistance aux agents antimicrobiensRapport_Juillet_2023
Juin 2023Rapport du Sous-groupe sur la révision du chapitre 6.10. Usage responsable et prudent des agents antimicrobiens en médecine vétérinaireRapport_Juin_2023
Mars 2023Rapport du Groupe de travail de l’OMSA sur la résistance aux agents antimicrobiensRapport_Mars_2023
Octobre 2022Rapport du Groupe de travail de l’OMSA sur la résistance aux agents antimicrobiensRapport_Oct_2022
Août 2022Rapport du Groupe de travail de l’OMSA sur la résistance aux agents antimicrobiensRapport_Août_2022
July 2022Rapport du Sous-Groupe du Groupe de Travail de l’OMSA sur l’Antibiorésistance chargé de la révision du
Chapitre 6.10 « Usage Responsable et Prudent des Agents Antimicrobiens en Médecine Vétérinaire »
Rapport_Juillet_2022
Avril 2022Rapport du Groupe de travail de l’OMSA sur la résistance aux agents antimicrobiensRapport_Avr_2022
Octobre 2021Rapport du Groupe de travail de l’OMSA sur la résistance aux agents antimicrobiensRapport_Oct_2021
Avril 2021Rapport du Groupe de travail de l’OMSA sur la résistance aux agents antimicrobiensRapport_Avr_2021
Octobre 2020Rapport du Groupe de travail de l’OMSA sur la résistance aux agents antimicrobiensRapport_Oct_2020
Avril 2020Rapport du Groupe de travail de l’OMSA sur la résistance aux agents antimicrobiensRapport_Avr_2020
Octobre 2019Rapport du Groupe de travail de l’OMSA sur la résistance aux agents antimicrobiensRapport_Oct_2019


Lien