Gastroentérite transmissible

La gastro-entérite transmissible est une maladie virale aiguë, à propagation rapide, qui touche les porcs de tous âges et se caractérise par des diarrhées et des vomissements. Elle est causée par le virus de la gastro-entérite transmissible, un membre des Coronaviridae. Une mortalité élevée chez les porcelets de moins de deux semaines est courante, la mortalité diminuant avec l’âge. Il existe également une forme endémique de la maladie, observée dans les troupeaux présentant une immunité partielle ou une infection simultanée par le coronavirus respiratoire porcin, avec des signes moins graves et une mortalité beaucoup plus faible. La gastro-entérite transmissible ne se produit naturellement que chez les porcs. Chez les porcs non exposés auparavant, tous les groupes d’âge sont sensibles. Dans les foyers aigus, la période d’incubation est très courte, de 18 heures à trois jours. Chez les porcelets, la maladie se propage rapidement pour toucher tous les porcs sensibles. Les signes comprennent une diarrhée abondante, des vomissements fréquents, une déshydratation rapide, des frissons et une soif marquée. Les porcs s’affaiblissent rapidement et meurent généralement en un à deux jours. Les porcelets allaitant des mères immunisées peuvent rester en bonne santé tant qu’ils reçoivent suffisamment d’anticorps dans le colostrum et le lait de la mère. Les porcs infectés après l’âge de quatre semaines survivent souvent. La forme chronique ou endémique de la gastro-entérite transmissible est souvent observée chez les porcs provenant de troupeaux où certaines mères sont immunisées et d’autres ont une immunité limitée. L’apparition des signes cliniques est variable, mais se produit généralement plus tard au cours de la lactation ou au début de la période post-sevrage (deux à cinq semaines d’âge). Les signes peuvent être assez bénins et comprennent généralement la diarrhée, la déshydratation, l’aspect nonchalant et le retard staturo-pondéral. Chez les porcs’ à l’engrais, les signes sont généralement bénins, à l’exception de la diarrhée, qui est abondante et aqueuse pendant quelques jours. Les vomissements sont occasionnels. La morbidité est élevée mais la mortalité est faible ou nulle. Une sévérité modérée est observée chez les truies et les cochettes naïves, en particulier chez celles qui ont mis bas récemment et qui sont fortement exposées au virus des porcelets atteints de la gastro-entérite transmissible. Les mères présentent une anorexie, des vomissements, des diarrhées, une dépression et peuvent cesser de produire du lait. La guérison survient généralement dans les cinq à dix jours. Des vaccins à virus atténué ou tué sont disponibles.