Pleuropneumonie contagieuse caprine

Sheep and goat

La pleuropneumonie contagieuse caprine (PPCC) est une grave maladie des chèvres et de certaines espèces sauvages de ruminants. Elle est due à la bactérie Mycoplasma capricolum subsp. capripneumoniae (Mccp). Chez la chèvre, elle se manifeste par de l’anorexie, de la fièvre et des signes respiratoires tels que dyspnée, polypnée, toux et écoulement nasal. La maladie aigüe et subaigüe se caractérise par une pleuropneumonie sérofibrineuse unilatérale avec un épanchement pleural sévère. Lorsque la PPCC est présente dans des troupeaux mixtes de chèvres et de moutons, les moutons aussi peuvent être infectés. La PPCC a été confirmée chez le bouquetin commun (Capra aegagrus), le bouquetin de Nubie (Capra ibex nubiana), le mouflon du Lorestan (Ovis orientalis laristanica), la gazelle de Waller (Litocranius walleri) et la gazelle des sables (Gazella marica), et se manifeste chez ces espèces par une importante morbidité et mortalité. Chez la gazelle des sables un taux de mortalité de 70 % a été enregistré. Il existe de plus en plus de preuves que plusieurs autres espèces sauvages de ruminants, telles que l’antilope du Tibet (Pantholops hodgsonii) et l’oryx d’Arabie (Oryx leucoryx), sont également sensibles à l’infection. Il existe des vaccins inactivés et adjuvantés contre la PPCC. La PPCC n’est pas une infection zoonotique.