Dermatose nodulaire contagieuse

Le virus de la dermatose nodulaire contagieuse appartient à la famille des Poxviridae, sous-famille des Chordopoxviridae, genre Capripoxvirus. La dermatose nodulaire contagieuse est une maladie des bovins caractérisée par de la fièvre, des nodules sur la peau, les muqueuses et les organes internes, une émaciation, des ganglions lymphatiques hypertrophiés, un œdème de la peau et parfois la mort. Cette maladie a une importance économique car elle peut entraîner une réduction temporaire de la production laitière, une stérilité temporaire ou permanente chez les taureaux, des dommages aux peaux et, parfois, la mort. Bos taurus est généralement plus sensible à la maladie clinique que Bos indicus ; le buffle d’Asie (Bubalus spp.) a également été signalé comme étant sensible. Chez l’animal gravement infecté, on observe une pyrexie initiale, qui peut dépasser 41 °C et persister pendant une semaine. Tous les ganglions lymphatiques superficiels deviennent hypertrophiés. Chez les bovins en lactation, on observe une réduction marquée de la production de lait. Les lésions se développent sur tout le corps, en particulier sur la tête, le cou, la mamelle, le scrotum, la vulve et le périnée entre sept et 19 jours après l’inoculation du virus. Les lésions tégumentaires caractéristiques sont des papules et des nodules multiples, bien circonscrits ou coalescents, de 0,5 à 5 cm de diamètre, fermes et à sommet plat. Les nodules touchent le derme et l’épiderme, et peuvent s’étendre au sous-cutané sous-jacent et parfois au muscle strié adjacent. Ces nodules sont de couleur gris crème à blanc en coupe, et peuvent initialement exsuder du sérum, mais au cours des deux semaines suivantes, un noyau central conique ou un séquestre de matériel nécrotique/un bouchon nécrotique peut apparaître à l’intérieur du nodule. Différentes souches de capripoxvirus sont responsables de la maladie. Elles sont antigéniquement indiscernables des souches responsables de la clavelée et de la variole caprine, mais distinctes au niveau génétique. On pense que la transmission du virus de la dermatose nodulaire contagieuse se fait principalement par les arthropodes, la transmission naturelle par contact en l’absence de vecteurs étant inefficace. Des souches bovines atténuées et des souches dérivées d’ovins et de caprins ont été utilisées comme vaccins vivants contre le virus de la dermatose nodulaire contagieuse. Ce virus n’est pas transmissible aux humains.