Actualités

Nouvelles reconnaissances de statuts zoosanitaires officiels et de programmes de contrôle

Les Membres peuvent volontairement demander une reconnaissance officielle de statut zoosanitaire pour six maladies prioritaires. Cette reconnaissance est essentielle pour soutenir le secteur économique de l’élevage au niveau national, car elle joue un rôle important dans la promotion du commerce régional et international des animaux et des produits animaux. 

Plusieurs Membres ont obtenu la reconnaissance officielle de leur statut zoosanitaire pour l’ensemble de leur territoire ou pour des zones spécifiques : 

  • L’Équateur et la Mongolie ont été déclarés indemnes de pleuropneumonie contagieuse bovine (PPCB)
  • Une zone en Russie a été déclarée indemne de fièvre aphteuse avec vaccination
  • Le Bahreïn a été déclaré indemne de peste équine ;  
  • Le statut de la France en matière de risque d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) a été reconnu comme négligeable ; 
  • Le risque d’ESB en Russie a été reconnu comme maîtrisé.   

Les Membres peuvent également soumettre pour évaluation leurs programmes officiels de contrôle de quatre maladies. Cette année, le Botswana et la Zambie ont respectivement reçu la validation de leurs programmes de contrôle de la fièvre aphteuse et de la PPCB. Il s’agit là de réalisations importantes dans la lutte contre ces maladies hautement contagieuses qui entraînent des taux de morbidité élevés chez le bétail et des pertes économiques importantes. Elles sont un gage de qualité quant à l’approche stratégique adoptée par un pays pour lutter contre une maladie spécifique. Elles peuvent donc contribuer à aider les Services vétérinaires à obtenir davantage de soutien et de ressources de la part de leurs gouvernements respectifs afin de catalyser la mise en œuvre de ces plans et de lutter progressivement et plus efficacement contre ces maladies.  

Chaque année, les demandes de reconnaissance officielle du statut zoosanitaire et de validation des programmes de contrôle sont étudiées dans le cadre d’une procédure très détaillée, qui évalue les mesures sanitaires en place et la conformité du Membre concerné aux normes internationales de l’OMSA. Cette reconnaissance officielle du statut zoosanitaire reflète le niveau de transparence et la qualité des Services vétérinaires nationaux, contribuant ainsi à la valeur du secteur de l’élevage dans les pays.