Rhinotrachéite infectieuse bovine/Vulvovaginite pustuleuse infectieuse

La rhinotrachéite infectieuse bovine/vulvovaginite pustuleuse infectieuse, causée par l’herpèsvirus bovin de type 1 (BoHV-1), est une maladie des bovins domestiques et sauvages. Le BoHV-1 est un membre du genre Varicellovirus dans la sous-famille Alphaherpesvirinae, qui appartient à la famille des Herpesviridae, ordre des Herpesvirales. La maladie se caractérise par des signes cliniques des voies respiratoires supérieures, tels qu’un écoulement nasal (muco)purulent, une hyperémie du museau (maladie du nez rouge) et par une conjonctivite. Les signes de maladie générale sont la fièvre, la dépression, l’inappétence, les avortements et la baisse de la production laitière. En cas d’accouplement naturel, l’infection génitale peut entraîner une vulvovaginite pustuleuse ou une balanoposthite. Cependant, la plupart des infections ont une évolution très légère ou subclinique. Après une infection par voie aérienne, le BoHV-1 se réplique à des titres élevés dans les muqueuses des voies respiratoires supérieures et dans les amygdales. Ensuite, le virus se dissémine dans les conjonctives et atteint les ganglions du nerf trijumeau par transport axonal neuronal. Après une infection génitale, le BoHV-1 se réplique dans les muqueuses du vagin ou du prépuce, et devient latent dans les ganglions sacrés. L’ADN viral reste dans les neurones des ganglions, probablement pendant toute la vie de l’hôte (état de latence). Des vaccins vivants inactivés et atténués sont disponibles. Le BoHV-1 n’est pas considéré comme une zoonose.