Pullorose aviaire

La maladie de Pullorum des poulets est une infection bactérienne causée par Salmonella enterica sous-espèce enterica serovar Gallinarum biovar Pullorum (Salmonella pullorum). Dans sa forme aiguë, la maladie de Pullorum est presque exclusivement une maladie septicémique des jeunes poulets. Cependant, l’organisme peut également être associé à la maladie chez les dindonneaux et peut être transmis de manière subclinique ou entraîner une réduction de la production d’œufs et de la capacité d’éclosion, ainsi qu’une série de signes atypiques chez les oiseaux plus âgés. La transmission ovarienne est une des principales voies de propagation de l’organisme. Le gibier à plumes et les volailles de basse-cour peuvent servir de réservoirs d’infection, tandis que les oiseaux sauvages peuvent servir de vecteurs de l’organisme et jouer un rôle important dans l’épidémiologie de la maladie. Les signes cliniques chez les poussins et les dindonneaux sont l’anorexie, la diarrhée, la déshydratation, la faiblesse et la mort. Chez les oiseaux adultes, la maladie de Pullorum est moins grave mais une diminution de la production d’œufs, une faible capacité d’éclosion et une certaine augmentation de la mortalité peuvent se produire. Salmonella pullorum est adaptée à l’hôte des espèces aviaires et son risque zoonotique est considéré  comme minime.