Encéphalite japonaise

Multiple species

Le virus de l’encéphalite japonaise est un membre du genre Flavivirus, de la famille Flaviviridae, et provoque des encéphalites, principalement chez les chevaux et les humains. Le virus de l’encéphalite japonaise infecte également les porcs chez qui il provoque des avortements et des mortinaissances. Le virus de l’encéphalite japonaise se maintient dans la nature entre les moustiques, les porcs et les oiseaux aquatiques. Le principal vecteur du virus de l’encéphalite japonaise dans la majeure partie de l’Asie est Culex tritaeniorhynchus, mais d’autres espèces peuvent être importantes localement. Les porcs sont des amplificateurs importants du virus, et les oiseaux peuvent également être impliqués dans l’amplification et la propagation de celui-ci dans l’environnement. La maladie a été observée dans de grandes parties de l’Asie et récemment dans la région du Pacifique occidental. Chez les chevaux, l’infection est généralement inapparente. Les chevaux atteints présentent des signes cliniques tels que la pyrexie, la dépression, les tremblements musculaires et l’ataxie. Chez les porcs, des avortements et des mortinaissances peuvent survenir lorsque des truies gravides sont infectées par le virus de l’encéphalite japonaise pour la première fois. Les truies gravides infectées ne présentent généralement aucun signe clinique. Des vaccins sont disponibles dans le commerce dans plusieurs pays d’Asie à destination des humains et des animaux.